Chez Yoann

mardi 3 juillet 2012

S'habiller En Brun, C'est Mal

Men-winter-fashion-2011-2012-in-brown-costume-2

Chers concepteurs de vêtements pour homme,

allez chier. Oui. C'est ça, vous avez bien lu. Mais en allant chier, est-ce possible de prendre un chemin qui vous fera passer devant la section des vêtements pour dame? N'oubliez pas vos lunettes fumées sur le chemin.

Pourquoi? Parce que c'est de là que provient toute la lumière qui éclaire le magasin. La couleur aussi. En fait, c'est pas mal qu'à cet endroit qu'il se passe quelque chose. Vous n'avez peut-être pas remarqué, mais dans la section pour dame, un étrange personnage a trouvé la méthode pour colorer les vêtements. Peut-être ignorez-vous ce que je veux dire par "couleur"... Non, je ne parle pas de blanc foncé, gris pâle ou beige-brun. Je parle de couleur, de mouvements, d'action, de saveur, de vie. S'habiller en brun, c'est mal.

Alors passez donc par là et demandez-vous ce que vous faites de croche. En fait, vous ne faites rien de croche, vous ne faites juste rien. Des belles chemises brunes pour tout le monde, hein, ça va faire l'affaire!? Eh bien non! Le jaune, le rouge, le vert, le bleu, ça existe pour tout le monde. Enfin bref, moi j'arrive à voir ces couleurs. Je suis peut-être le seul homme qui n'est pas daltonien dans le boutte, mais est-ce possible de ne pas en payer le prix? Moi aussi j'aime ça, la couleur. Donnez-moi du fuschia s'il le faut. Du fuschia criss! C'est dire où j'en suis.

Y'en a marre des soirées où les dames portent des robes multicolores, avec des motifs de fous, coupés de manières hétéroclytes, pendant que nous, les gars, on se fait regarder croche parce que le repli de notre veston noir est de 7 milimètres plus long que les autres mecs. Imaginez ce que ce serait si le tout était couronné d'un noeud papillon. Ooooouh! Vous devez croire que je suis un anarchiste. Très bien, pensez-le, mais sachez que même les anarchistes s'habillent. C'est fou hein...

Alors bref, allez chier. Ça va vous vider de vos idées brunes.

... scusez-la.

Posté par Yoann999 à 11:34 PM - Commentaires [2] - Permalien [#]


lundi 16 avril 2012

Mariez-moi Quelqu'un!

Le saviez-vous? Il existe plusieurs avantages à être célibataire. En fait, il y en a tellement, que je ne vois pas pourquoi tant de gens se plaignent d'être seul dans la vie. Pensez une petite minute à toutes les bonnes choses que représentent le célibat:


1777251-Vous faites le ménage quand ça vous chante, pas besoin d'une femme de ménage qui coûte cher.
-Un bol de céréal peut constituer un repas bien moins dispendieux que le filet mignon et le vin pour deux.
-Vous avez le droit de faire des blagues de bébés morts, ce qui évacue le stress et vous rend plus efficace au boulot, augmentant les chances de promotion au travail.
-Vos couvertures durent deux fois plus longtemps puisque vous n'utilisez que la moitié, généralement. Une économie majeure.
-La salle de bain est toujours disponible et vous y laissez toute la pilosité que vous voulez, vous faisant sauver sur les détergeants.
-Vous rentrez à l'heure que vous voulez, ce qui fera économiser sur l'éclairage de votre demeure.
-Lorsque vous faites l'épicerie, c'est comme si tout était à moitié prix. Rien ne vous oblige à acheter des légumes en plus!
-Vous pouvez oublier la date d'anniversaire de votre rencontre avec vous-même, ça ne vous mettra pas en colère contre vous et vous n'aurez pas à acheter de cadeau.
-Jamais vous ne serez réveillé par le maudit souffle de l'autre dans votre oreille, vous évitant des journées improductives au travail, ce qui causerait éventuellement la perte de votre emploi et de beaucoup d'argent.

Voyez, que des avantages. En plus, c'est très subtile, mais peut-être avez vous noté que vous pourriez économiser beaucoup de sous rapidement, ce qui servira à une tonne de choses! Par exemple, dans mon cas, je pourrais décider de mettre ces économies sur une magnifique et rutilante voiture. Bien entendu, mon courtier d'assurance me demandera les questions d'usage...

-Vous voulez la valeur à neuf monsieur?
-Non, trop cher...
-Combien de franchise collision souhaitez-vous?
-Ce qui coûte le moins cher s'il vous plait.
-Votre état marital, monsieur?
-Je suis célibataire, pourquoi?
-Si vous étiez marié, ça baisserait le coût de votre prime monsieur.

Fuck. Mon plan est tombé à l'eau.

Posté par Yoann999 à 11:09 PM - - Commentaires [2] - Permalien [#]

vendredi 18 novembre 2011

Un Cuisinier Avec Du Toupet

gordonramsayyellingJ'ai toujours cru en la politesse, l'écoute, la gentillesse. Ce sont des traits de caractère plus difficile à retrouver qu'on le pense. Souvent on dit d'une personne qu'elle est gentille, on le dit sans doute trop rapidement. La vraie gentillesse, l'aimabilité d'une personne, se décèle bien moins rapidement qu'après une discussion de deux minutes avec un inconnu. Enfin bref, tout ça pour dire que rare sont les gens réellement gentils, polis et à l'écoute des autres. J'ai aussi toujours cru qu'avoir ces qualités représentaient la moindre des chose afin d'aller loin dans la vie et d'être en paix avec soi-même.

Arriver à l'heure à un rendez-vous, dire bonjour à nos collègues de travail, tenir la porte à un inconnu qui nous suit, dire merci à celui qui fait de même pour nous, etc. C'est normal, non? Bah semblerait que non. Pas du tout même. De nos jours, on s'urbanise, on se dirige de plus en plus vers les villes, on se rapproche les uns des autres, mais on s'ignore aussi davantage. Vous pouvez vous en foutre, mais moi je trouve ça paradoxale. Lire absurde.

Ce qui est le plus étrange pour moi dans cette histoire, c'est qu'on en vient qu'à accepter la situation. On se dit que les gens qui foncent, qui savent où ils vont, sont ceux qui débarquent sans dire bonjour, qui coupent la parole aux autres, qui parlent haut et fort. Foutaises. C'est du manque de respect pur et dur. On peut savoir ce que l'on veut dans la vie sans marcher sur les pieds des autres. J'en ai même la preuve.

Gordon Ramsay.

C'est le type le plus tranchant du monde. Rien à voir avec ses couteaux. Le mec est un chef-cuisinier britannique très en vogue (c'était la parenthèse explicative pour non-abonnés au Food Network), mais aussi un maître dans l'art de dire ce qu'il pense, à mon humble avis. Ce gars-là a tout un bagage d'expérience et de connaissances en cuisine et ne se gêne pas pour s'en servir afin de planter ses apprentis-chefs en direct à la télé. Il peut être sec, rude et très directe, mais toujours juste (et spectaculaire). Puis si c'est bon, il va le dire avec un grand sourire sympathique. En prime, il va réellement prendre le temps d'écouter et d'analyser avant de s'ouvrir la trappe (et lâcher quelques mots censurés). Ne vous trompez pas, il est payé pour être spectaculaire devant les caméras, mais il démontre une bonne dose de savoir vivre (malgré les mots censurés). J'irais juqu'à dire qu'il a de la classe (oui oui!). Un britannique jusqu'à l'os quoi!

Attention, si tout le monde s'exprimait comme l'ami Gordon, ça serait pas joli! Or, je sais pas pour vous, moi je le trouve plus sympathique, gentil et attentionné que bien des gens...

Posté par Yoann999 à 12:37 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 22 septembre 2011

La Théorie Du Flasher

clignotantVous connaissez la théorie du flasher? Non?! D'accord, d'accord, je vous l'explique. En fait, elle est bien simple. Ça se résume ainsi: Dites-moi comment vous conduisez et je vous dirai qui vous êtes. Ça prend toute sorte de monde pour faire un monde... 

Celui qui laisse son flasher en marche
Peut-être prêche-t-il par un excès de gentillesse à vouloir communiquer ses intentions, mais plus souvent qu'autrement, vous avez ici affaire à un type atteint d'alzheimer qui refuse de l'admettre. Perdu dans ce qui lui reste de ses pensées, il est déjà un peu dans le coma. Bien que son clignotant semble fonctionner en permanence, il y a bien peu de lumière en lui. Si vous le trouvez dangereux et n'en pouvez plus, dépassez-le en vous disant que l'ampoule va finir par brûler...

Celui qui utilise son flasher tout juste correctement
Faites gaffe, les gens polis sont les pires! Si un conducteur est trop propre sur la route, c'est qu'il a quelque chose à cacher. Pensez-y, les polices qui font du radar suspectent bien plus les voitures qui freinent devant eux que celles qui maintiennent leur vitesse! Or donc, ces chauffeurs qui flashent juste assez sont probablement des gens en grand manque d'amour: ils veulent que vous les aimiez pour leur bonne conduite. Au fond, ce sont de grands hypocrites. Méfiez-vous je vous dis! 

Celui qui ne se sert pas de son flasher
"Non mais merde, un clignotant, ça vient pas en option sur un char, sers-toi en pendant que c'est gratis!" Quel salopard! Lui on le connaît bien! C'est clair, net et précis, c'est un trou de cul. Il se contre-fiche de ceux qui l'entourent et c'est évident. Il sait qu'on le sait, bien qu'on ne sache pas quand il changera de voie. C'est sans doute un m'as-tu vu. Il est un flasheux sans flasher. Il a bien beau être en pleine maîtrise de son véhicule, il tuera peut-être les gens autour de lui, mais ça n'importe pas. Un autre fou dangereux. Ça, ou il a oublié son flasher jusqu'à ce qu'il brûle...

C'est bien beau tout ce beau monde, mais dans aucun des cas vous ne serez en sécurité. Alors c'est quoi la leçon? Tout le monde est dangereux? Non, trop pessimiste. Il ne faut pas se fier à la première impression? Non, trop cliché. Ha! Je sais: Prenez l'autobus!

Et encore, faudra remarquer si le chauffeur met son flasher... 

Posté par Yoann999 à 12:00 AM - - Commentaires [1] - Permalien [#]

mardi 17 mai 2011

Bell Marde

Il y a de ces plaisirs qu'on se plaît à entretenir. Haïr Bell Canada est, en ce sens, l'un de mes passe-temps favoris. Autrefois un client de cette compagnie, j'ai sagement accumulé les erreurs de facturations, les appels au service à la clientèle et les débats téléphoniques avec des interlocuteurs au français approximatif pour, au final, me faire arnaquer sévèrement et claquer la porte dès la fin de mon contrat.

Avant, pendant et après mes dures années de client chez Bell, j'ai en prime eu droit à d'impressionnantes vagues de publicité en tout genre. Les castors, les téléphones à poches et Monsieur B sont d'importantes facettes de la pub québécoise, toutes gracieuseté de Bell Canada. Mais à les utiliser à outrance, cette compagnie les as rendus agaçant. "Overkill" qu'on dit en anglais. Le département marketing de Bell étant le seul à travailler dans cette compagnie, ils ont eu toute la place et en prenait trop.

Tout ça aura toujours réussi à me faire soupirer et à créer un monstre chez moi. Je déteste Bell à temps plein aujourd'hui pour ces raisons, somme toute futiles. Toutefois, je fulmine lorsqu'ils se mettent à essayer d'entrer dans ma vie privée, comme d'un rien, par le biais du courrier.

Des lettres sans marquage de la compagnie me sont maintenant envoyées, le tout pour m'inciter à passer à la télé à Fibe. Sans doute un diminutif de défibrillateur, outil utile pour soigner les crises cardiaques causées par ladite télé. J'ai beau jeter la lettre, elle semble toujours revenir dans ma boîte postale. Même le facteur doit bien se demander ce qui se passe.

74175963_bell

Alors un jour (lire aujourd'hui), j'en ai assez. Je me dis qu'il est temps de me faire plaisir. J'appelle au numéro donné dans la lettre. L'interlocuteur répond presque aussitôt: une première chez Bell, moi qui suis habitué de me faire rappeler que mon appel est important pour eux avant de me faire attendre des lustres. Bref, me répond aussitôt un brave type au nom déjà oublié. Ce devait être Dieudonné ou Jean-Baptiste. Il avait un accent. On en a tous un. Lui en avait davantage un mettons...

(Qu'on s'entende: la couleur de sa peau, sa religion, son accent ou orientation sexuelle ne change en rien la qualité du service offert par un être humain travaillant pour une compagnie. Mais quand la compagnie est "de chez nous" et fait travailler à 5 sous de l'heure des gens à 6000km d'ici qui te disent qu'il faut beau dehors à Montréal pour passer incognito, moi je me permets de chialer)

Ses babines finissent par me demander la raison de mon appel.

"Je vous appelle parce que j'ai reçu votre offre de télé Bell Fibe. En fait, je l'ai reçu plusieurs fois et je ne vous avais toujours pas appelé. Imaginez-vous que c'est parce que j'en veux pas. Je ne veux qu'une chose: que vous arrêtiez de m'écrire. Ça suffit!"

C'est là que je me suis rappelé que je parlais à Bell Canada. L'homme rigole et répond "vous appelez juste pour ça?".

J'aurais dû être méchant. J'aurais vraiment, vraiment dû être méchant. J'aurais dû prendre 10 minutes avant d'appeler, à méditer sur toutes les conneries que peuvent faire les gens chez Bell Canada. Me préparer mentalement à me faire dire n'importe quoi par des n'importes qui. J'aurais pu, ainsi, savoir quoi répondre à ce genre d'énormité.

Mais bon, je suis resté aussi calme que possible. Je dirais même que je suis resté poli. Le type a pris mes coordonnées et, affirme-t-il, s'est assuré que je n'aurai plus de correspondance pour m'inciter à joindre leur clique de déchus. Puis a suivi le moment grotesque de ma journée.

"Vous connaissez les avantages de notre télé Fibe? Nous avons de biens meilleurs prix que Vidéotron vous savez!"

Ha là, mon gars, tu viens de perdre toute forme de dignité. Je t'appelle pour te demander de me ficher la paix et me retiens pour pas te lancer de la merde, puis toi tu m'offres une pelle??? Je vais me gêner tiens! SPLASH.

 J'étais mauve! Quant à lui, j'ignore la couleur de sa peau, mais il est certain qu'elle était brune après mon appel.

Morale de cette histoire: Bell marde!

Posté par Yoann999 à 11:54 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]


vendredi 31 décembre 2010

Top 10: Films de l'année 2010

C'est sans prétention que je vous soumet un petit exercice toujours plaisant à exécuter. Voici donc un petit Top 10 de mes films favoris en 2010. Or, il ne faut vraiment pas le prendre au sérieux, ça va de soi. D'abord parce que je n'ai vu qu'une infime partie de ce qui a pris l'affiche cette année. Ensuite parce que les goûts murissent au fil du temps, ce qui ne manquera pas de me donner envie de changer ce Top 10 déjà dans quelques mois, peut-être moins...

Finalement, prenez le pour ce que c'est: un rapide coup d'oeil sur des films que j'apprécie. Ça ne peut que vous aider à choisir votre prochaine location vidéo, tout au pire!

PETITE NOTE: Indéniablement, l'année 2010 en est une à la gloire des Nerdz. C'est le triomphe du gars reclusé, adepte de l'ordinateur et du jeu vidéo. Vite, tous au EB Games!

Alors voilà, je me lance:

red10) Red
Quand on rassemble Bruce Willis, John Malkovich, Helen Mirren et Morgan Freeman dans un film d'action sur des retraités qui bottent des derrières, on se mérite une place dans ce genre de Top 10! Le genre de cinéma qui ne se casse pas la tête, qui sait ce qu'il veut servir à son auditoire et qui s'organise pour livrer la marchandise. Simple, efficace. De l'auto-dérision de la part des acteurs, de l'humour absurde et de l'action survitaminée, comment ne pas aimer?


mesrine9) Mesrine
Un film qui est en fait scindé en deux parties, Mesrine relate la vie du criminel du même nom. La rigueur scénaristique est palpable, au point d'en faire un film qui tente peut-être trop de tout ratisser, mais des performances d'acteurs tels Gérard Depardieu, Roy Dupuis, Cécile De France et Vincent Cassel (en Jacques Mesrine) font de ce(s) film(s) un petit bijoux, un diamant bien brute! C'est dur, mais c'est prenant!


arnacoeur8) L'arnacoeur
Romain Duris m'a eu moi aussi, voilà mon film coup de coeur! Une recette éprouvée avec des revirements télégraphiés: c'est ce qu'il faut pour rater un film! Mais l'exécution est si réussie qu'on ne peut qu'adorer. Parfois hilarant, quelque peu mignon et très attachant, voilà un splendide film américain. Non, pardon, français...


7_jours7) Les 7 Jours Du Talion
Podz passe du petit au grand écran de brillante façon. Sa signature s'y transpose à merveille, l'intensité de ses histoires s'en voyant décuplée. Ici, on vient chercher nos tripes (littéralement) pendant près de deux heures, à sec, sans musique. C'est lourd, c'est froid, c'est même glacial, et c'est exactement le traitement qu'il faut pour aborder convenablement le livre de Patrick Sénécal. Un film inconfortable et brillant à la fois. Du grand cinéma... qu'on ne veut voir qu'une seule fois!


106) 10 et demi
Un deuxième film de Podz dans la même année, et encore une réussite à mes yeux. Toujours aussi froid mais s'attaquant cette fois à un débat davantage psychologique, Dix et demi vient encore nous saisir à la gorge sans jamais vraiment nous lâcher. Et pour un second film d'affilé, Claude Legault excelle dans l'oeil de Podz.


inception25) Inception (Origine)
Voilà un film aux nombreuses qualités: interprétation, musique, ambiance, effets visuels et évidemment, scénario. Mais ce qui m'impressionne le plus demeure qu'un tel film ait pu exister. Comment un studio américain comme Warner peut-il dire oui à une telle idée de film? Certes, les vedettes à l'écran et le génie derrière la caméra aident, mais malgré tout, je n'arrive pas à croire que quelqu'un ait pu accepter d'embarquer dans une aventure aussi innovatrice, tordue et audacieuse. Le résultat n'en est que plus impressionnant.


incendies4) Incendies
Le film québécois ayant fait le plus jaser de l'année n'est pas une simple comédie (enfin). Et j'adore les simples comédies, comprenez-moi bien. Mais je suis fier que ce film soit d'ici, et surtout qu'il connaisse le succès chez lui malgré son intelligence et son ton dur à avaler. Ce genre de popularité est un honneur rarement connu par d'autres grands de cette catégorie (Robert Lepage, pour n'en nommer qu'un). Le dernier long-métrage de Denis Villeneuve en est un encore une fois très lourd (2010 n'aura pas été reposante pour les cinéphiles québécois), très posé et tout en nuances. Une oeuvre marquante d'un réalisateur qui accumule les exploits. Chapeau également à Wajdi Mouawad, un autre petit génie...


le_petit_nicolasgrd3) Le Petit Nicolas
Encore un film français dans mon palmarès! Et quel bonheur que ce Petit Nicolas, tout droit tiré de l'imaginaire de René Goscinny. Un look BD, un humour bon-enfant, un montage du tonnerre, des personnages caricaturaux et des comédiens parfaitement choisis font de cette petite comédie un film fort original qui ferait rire n'importe qui ayant déjà été un enfant.


pilgrim2) Scott Pilgrim vs The World (Scott Pilgrim vs Le Monde)
Scott Pilgrim est aux films d'ados ce que La Matrice a été aux films d'action. Révolutionnaire. Or, contrairement à la trilogie des Matrix, les défauts sont nombreux ici. Mais l'audace affichée par Scott Pilgrim vs The World en fait un film marquant: c'est le croisement entre le jeu vidéo et le cinéma. C'est l'ultime cinéma de la référence, de l'auto-dérision, de la reprise, du clin d'oeil et du post-modernisme. Un film bien de sa génération, qui ne peut plaire qu'à un très mince public, mais qui le marquera au fer rouge.


social_network1) The Social Network (Le Réseau Social)
David Fincher est un mathématicien sur pellicule. Il calcule tout et effectue de grandes opérations à variables multiples, film après film. Cette fois, il s'est payé un petit problème facile à résoudre. Résultat: il l'accomplit à la perfection. Un cinéaste ultra-brillant qui fait un film ultra-facile, ça donne un film qui réussit à merveille ce qu'il voulait faire. Et c'est un peu l'histoire que raconte The Social Network aussi, d'ailleurs. Un gars brillant qui réussi une révolution sans même se forcer. Le tout sous une facture bien à point, avec des performances d'acteurs renversantes et des dialogues savoureux (chapeau au scénariste d'ailleurs). Et comment ne pas aimer un film qui se termine avec une chanson des Beatles?


Posté par Yoann999 à 12:15 PM - - Commentaires [6] - Permalien [#]

mardi 21 décembre 2010

In & Out Décembre 2010

En ce temps où l'on se la pète sévère devant notre famille et nos amis, voici les inévitables tendances à suivre afin d'être le hit du party de bureau de votre douce-moitié, qui vous remerciera vivement ensuite.

IN
-Remplaçer le "Joyeux Noël" par "Noyeux Joël"
-Résumer l'année avant la fin de celle-ci
-Ajouter "envoyé de mon iPad" à tout ce que l'on dit

OUT
-Se lancer en politique municipale
-Faire des In & Out en novembre dernier
-Acheter ses cadeaux à l'avance


Noyeux Joël!
→envoyé de mon iPad

Posté par Yoann999 à 02:26 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 10 décembre 2010

Lettre À Jacques Cartier

 

cartier_24777_lgMon très cher Jacques Cartier,

t'es un maudit cave. Défends-toi autant que tu voudras, mais je serai toujours certain d'une chose: il faut être vivement dérangé pour quitter l'Europe (que tout le monde adore comme sa mère), se gosser des gros bateaux (qui coûteront la peau des fesses), recruter des cinglés qui oseront te suivre (ou te tuer et garder l'honneur pour eux), traverser l'Océan pendant une éternité (et peut-être mourir en chemin) pour finalement arriver en Amérique du Nord... Faire tout ça, et s'arrêter ICI?

T'avais tout le continent à toi, et t'as décidé de venir planter ton drapeau dans un endroit où il fait moins trente à toutes les années? La Floride, ça t'aurait pas tenté? Non mais faut vraiment être dérangé. N'importe quel colon avec un peu de jugement aurait rebroussé chemin... ou au moins piqué vers le sud!

Tout le monde a bien dû te dire de ne pas faire ça. Je peux pas croire... Tu devais être obstiné comme c'est pas permis. Un vrai maudit entêté. Le genre bouché à l'extrême.

Au moins, ça explique qu'on ait donné ton nom à un pont toujours bouché...

 

Posté par Yoann999 à 12:04 AM - - Commentaires [2] - Permalien [#]

mercredi 13 octobre 2010

In & Out Octobre 2010

Voici l'infatigable liste des IN & OUT pour ce charmant mois d'octobre 2010:

IN
-Décrire sa vie en 140 caractères
-Badaboum
-Être canonisé

OUT
-Postuler pour un emploi dans une mine
-M. Night Shyamalan
-Se faire passer pour une islamique juste pour grimper dans un bus

Posté par Yoann999 à 04:39 PM - - Commentaires [2] - Permalien [#]

mardi 21 septembre 2010

Prendre L'ascenseur

Je n'arrive pas à comprendre les gens qui prennent l'ascenseur pour aller s'entraîner au gym.

C'est tout ce que j'ai à dire là-dessus.

Posté par Yoann999 à 01:01 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 13 septembre 2010

In & Out Septembre 2010

Parce que vous vous devez d'être à la mode dans la vie, voici les fameux IN et OUT du mois. "Enjoy" comme qu'y disent!

IN
-Les Blues De St-Louis
-Jackie Evancho
-Trouver de l'argent de quelqu'un d'autre pour financer son Colisée

OUT
-Le Palm Pilot
-Laisser les gens terminer leurs phrases
-Dennis Quaid 

Posté par Yoann999 à 11:45 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 11 septembre 2010

Les Enfants Du 11 Septembre

world_trade_centerOn se souvient tous d'où nous étions le 11 septembre 2001. On se souvient tous de comment on a appris "la" nouvelle. Pourtant, il se passait une tonne de choses partout dans le monde au même moment. Mais rien d'aussi marquant, d'aussi unificateur, pour le meilleur et pour le pire. L'attaque du World Trade Center est unanimement l'événement le plus marquant de la vie de millions, sinon milliards, de gens sur le globe ce jour-là. Le reste n'est que détail.

J'étais au tout début de mon secondaire cinq à l'époque, un peu dans une zone grise entre l'enfance et l'adulte. J'étais en plein cours d'économie ce matin là, encore à tâcher de saisir le concept pourtant banal de l'offre et la demande... ou à différencier un monopole d'une situation de monopole, j'en sais trop rien. C'était assurément le genre de chose dont on se fiche éperdument lorsqu'on a 16 ans. Puis, sans doute trois secondes et quart avant que je ne réussisse à comprendre un premier principe de base en finance, la petite prof du local d'à côté débarque avec son histoire de détournement d'avion. Le jeu du téléphone aidant, c'était à peu près toute les villes d'Amérique qui avaient reçu des avions à l'entendre. L'étrange petit vent de panique aura bizarrement disparu après quelques minutes, juste avant de reprendre ces chères notions d'économie. Ma concentration était disparue, et compte tenu de la nature du cours, elle n'est jamais revenue de l'année. Je n'aurai, finalement, jamais pu comprendre la moindre notion d'économie. Ou sinon j'ai tout oublié. La seule chose dont je me souviens de ce cours, c'est que j'y étais lorsque j'ai appris la nouvelle. Mon intérêt pour les finances s'est effondré en même temps que les tours.

Étrangement, je m'en suis tiré avec de bonnes notes. Je suppose que j'avais fait comme tous les grands hommes financiers font, j'ai bullshité très bien à la fin du trimestre et j'ai eu un bon bilan!

Telle est mon histoire de 11 septembre 2001. Banale, au fond. Mais j'imagine mal la vie qu'a un enfant né à cette date. Lui, il ne se souvient de rien, pas un seul détail. Mais tout le monde autour de lui se rappelle de choses horribles précisément liées à son anniversaire. Car ce jour-là, il y a eu plus de morts que de nouveaux-nés...

kids_group_isolatedD'ailleurs, êtes-vous conscients qu'il y a maintenant 9 ans que les tours se sont effondrées? Cela signifie que les bébés nés à cette date (et ensuite) parlent, vont à l'école et savent ce que sont des triangles scalènes! Moi-même je ne suis plus trop certain de ce que c'est tant il y a longtemps... Ils sont encore pourtant si jeunes, naïfs et ouverts à tout. Ils n'ont pas connus ce jour et ce qu'il symbolise pour toute une génération. C'est grâce à cette naïveté, cette curiosité et cette ouverture d'esprit que les tout-petits, qui n'ont aucune idée de ce qu'il y a eu derrière eux, représentent si bien l'avenir.

Il y a de ces journées marquantes. La journée des attaques du World Trade Center en est une. Celle où j'ai su que je voulais avoir des enfants en est une autre.

Reste plus qu'à trouver une femme avec qui en avoir...

Posté par Yoann999 à 08:37 PM - - Commentaires [4] - Permalien [#]

vendredi 3 septembre 2010

Entre Jeu Vidéo Et Réalité

super_mario_bros_javascriptSuper Mario Bros. est venu populariser le jeu vidéo il y a 25 ans déjà. Le petit plombier a débouché son chemin jusque dans nos salons parce que son principe était à la fois simple à comprendre mais long à maîtriser. Le jeu vidéo est entré dans les maisons du monde entier depuis le temps, s'améliorant sans cesse. Le graphisme et le son des jeux d'aujourd'hui n'ont plus rien à voir avec 1985, mais il est encore plaisant de retourner s'amuser devant Pac-Man, Pong ou Paperboy... Pourquoi? Parce que c'est la jouabilité qui rend un jeu fondamentalement intéressant.

Pas les millions de couleurs, le Dolby Digital Surround Sound ou même le 3D. Car même avec tout ça, un jeu plate surround-3D demeure un jeu plate... Alors au nom de la jouabilité (du "gameplay" en bon français), les grandes compagnies innovent à grands coups de technologie pour amener des façons nouvelles de jouer. La Nintendo Wii en est un joli exemple: on peut faire des gestes simples avec notre télécommande et le tout est reproduit à l'écran. C'est attirant, amusant et nouveau.

Or, les concurrents de Nintendo s'amènent aussi avec leurs technologies semblables. Microsoft équipera sa X-Box d'un système de détection de mouvement ne nécessitant rien d'autre que d'être devant son téléviseur. Bref, vous pourrez mimez toutes les actions d'un joueur de hockey afin que votre Sydney Crosby virtuel obéisse à vos gestes. C'est, vraiment, merveilleux (tant que ça ne plante pas - on parle de Microsoft ici).

Video_Kinects_Body_Tracking__Video_Shared_ViewingMais où ça s'arrête tout ça? La jouabilité et le réalisme prennent un chemin que j'ai de la difficulté à justifier. La différence entre jouer au hockey avec une manette entre les mains et jouer au vrai hockey est énorme. Mais entre le vrai hockey et... le mime de hockey, la différence est moindre. Mais si je veux réellement jouer au hockey, je vais jouer au hockey, non? Amenuiser l'écart entre le jeu et le réel, c'est se diriger vers la réalité virtuelle. Alors la prochaine étape, ce sera quoi?

Des appareils permettant de sentir l'odeur mémorable des vestiaires? Ou encore d'autres permettant de ressentir la douleur d'une déchirure ligamentaire lors d'une mise en échec donnée par le petit fils d'Eric Lindros? C'est drôle, mais moi ça ne m'intéresse pas vraiment que de jouer à "NHL 2026 - Bone-Crusher". De plus en plus, tout ça commence à me faire penser au film La Matrice...

Rappelez-vous que si on meurt dans La Matrice, on meurt dans le vrai monde aussi...

Posté par Yoann999 à 03:30 PM - - Commentaires [3] - Permalien [#]

mercredi 1 septembre 2010

Ça Sent La Rentrée

 

cowDe tous les sens, l'odorat m'a toujours paru comme le plus intriguant. Nos yeux sont de tout instant, nos oreilles aussi. Le toucher sais se faire oublier pour supporter nos vêtements, nos lunettes, notre montre... mais pour le reste, on y est très sensible. Le goûter n'est pas toujours aux aguets, mais prend une importance capitale au moins trois fois par jour.

Alors qu'est-ce qu'on fait avec notre nez?

Les petits comiques qui répondront "respirer" peuvent arrêter leur comédie. Je parle d'odeurs ici. Il est rare qu'on hume, à plusieurs reprises dans une journée, des parfums qui nous marquent et pourtant, il s'agit d'une seule petite chose qui empeste et voilà qu'on ne parle plus que de ça. Or le reste du temps, l'odorat prend le bord.

Ou pas tout à fait... car voyez vous, le nez est une une chose sournoise lorsqu'il s'allie avec la mémoire. Ce n'est pas donné à tout le monde, mais plusieurs associent ce qu'ils hument à des souvenirs, quitte à le faire par des associations saugrenues. Et quelle surprise j'ai eu, il y a quelques temps, lorsque j'ai pu sentir une odeur que je ne savais repérer. Mais même en ignorant ce que je sentais, j'avais un souvenir précis en tête: ça sentait la rentrée des classes!

Pourtant, la petite école, la polyvalente, le collège et même l'université sont maintenant des choses du passée. Malgré tout, je n'y échappais pas. Je respirais et revivais presque le retour à l'école. Puis, tout s'éclaircit lorsque j'ai enfin pu trouver d'où venait cette étrange bouffée d'air: un magasin vendant des valises, des sacs à mains et des sacs d'école...

Aussi étrange que ça puisse être, l'odeur du cuir neuf me fait revivre la rentrée des classes. Une autre bonne raison d'épargner la vie des animaux!

 

Posté par Yoann999 à 06:53 PM - - Commentaires [3] - Permalien [#]

mardi 31 août 2010

La Retraite De Cheerios

05056070000_1236558364396Fans de hockey, il est temps de mettre vos drapeaux en berne. Non, le Canadien de Montréal ne vient pas d'échanger un autre francophone (encore faudrait-il qu'il en reste). Personne n'est mort non plus, ne sortez pas les mouchoirs. Mais il est temps de rendre un hommage bien senti à tout un défenseur, j'ai nommé Chris Chelios.

Bon, on ne parle quand même pas de Raymond Bourque ou Bobby Orr ici. Il n'était pas le Mozart du hockey, ni le Picasso de la rondelle... Mais à 48 ans, il était, et de loin, le défenseur le plus vieux de la ligue nationale de hockey. Imaginez, j'étais encore assez jeune et naïf pour croire qu'il s'appelait "Cheerios" à l'époque... Mais le gars n'était pas un trou d'beigne et aura été un bon élément pendant 26 saisons. C'est plus de temps que Virginie!

Mais l'âge nous rattrape toujours un peu, qu'on le veuille ou non. Sans béquilles ni marchette, le voilà qu'il prend sa retraite...

 

Posté par Yoann999 à 11:54 PM - - Commentaires [2] - Permalien [#]

lundi 23 août 2010

Le Mystère HMV

pink_color_hair_styleLes mystères de la vie sont nombreux. On ne les compte plus. Le Loch Ness, la zone 51, la Caramilk... Mais au fond, le plaisir est d'entretenir le mystère. Les réponses s'avèrent de tristes explications qui brisent la magie, alors on préfère rester dans l'inconnu.

Au rayon des énigmes toujours sans résolution, j'aimerais signaler un phénomène national, si ce n'est pas international! Tout commence chez HMV. Cet endroit où l'on achète de la musique et des films (tandis qu'on peut encore faire autre chose que de la télécharger). Cette chaîne britannique s'est autrefois répandue partout au monde, pour finalement subsister uniquement dans quelques endroits, dont chez nous au Québec. Mais que ce soit dans la Belle Province ou chez nos voisins anglophones, le phénomène que je veux porter à votre attention persiste.

Toutes les employées de chez HMV sont charmantes. Que ce soit au centre-ville de Montréal ou dans la petite succursale d'une lointaine banlieue ontarienne, il y a toujours une commis aux cheveux rouges avec un piercing au sourcil qui vous sourit. Elles ont toutes un style, souvent néo-trash-punkette-gothico-baroque, mais aussi une attitude qui leur est propre. Puis, pour une raison obscure, avec une marginalité affirmée, elle est sympathique, jolie, cultivée et épanouie.

C'est une mystère de la vie et j'ignore pourquoi, mais toutes les employées des HMV me font sourire.

Ne resterait plus qu'à vérifier si les habitantes de l'Angleterre y travaillant répondent aussi à la règle. Mais plutôt que d'aller au pays de sa majesté, j'aime mieux entretenir le mystère...

Posté par Yoann999 à 11:36 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]

mardi 17 août 2010

Un Fichu De "Bon Film"

1148247105_1Qu'est-ce qu'un "bon film"? Question piège, absolument. Pas un répond la même chose à une comme celle là. On a tous nos goûts et nos petits maudits caractères. Alors essayons d'y aller d'un consensus, pas trop con ni sensuel sans être consensuel pour autant.

Un "bon film" peut être un moyen de vous faire passer un bon deux heures en vous faisant sourire, parfois rire... et peut-être même verser quelques larmes.

On s'entend?

Oui, je sais, le dernier film hongrois sous-titré et truffé de plan-séquences fixes que vous avez choppé au vidéoclub répertoire situé à 19 km de votre loft du vieux-montréal n'a rien de tout ça, mais le "bon film" demeure un splendide morceau de cinéma. Mais un "bon film" qui rallie l'opinion populaire, à sa plus vaste étendue, regroupe généralement un maximum d'émotions dans son histoire. Titanic réussissait parfaitement la recette (car c'en est une): des personnages touchants, de l'amour, de l'humour, et un iceberg pour nous tenir en haleine. Résultat? Oui, bien des morts en 1912, mais en 1997, ça a donné un "bon film" immensément populaire. On était loin de la catastrophe qu'a causé le bateau...

La recette du "bon film" divertissant est rarement accomplie avec brio, mais lorsqu'elle est réussie, on veut qu'elle sorte de la famille, on veut la partager. Alors je partage.

Mais avant, prenez votre calendrier ou votre agenda.. ou votre Blackberry.. ou votre iPhone. Bon faites chier, retenez-le comme vous le voulez, d'accord? Le 10 septembre prochain, vous allez au cinéma. C'est décidé.

Ça s'appelle L'ARNACOEUR.

Et c'est un fichu de bon film!

 

(Voyez le site du film ICI)

Posté par Yoann999 à 08:40 PM - - Commentaires [3] - Permalien [#]

vendredi 13 août 2010

In & Out - Août 2010

Enfin de retour! Puisque la mode régie la vie de tous et chacun (??), voici les tendances inévitables du moment pour août 2010...

IN
-Le but d'Alain Côté
-The B-52's
-Acheter des terrains à Oka

OUT
-Stefie Shock (non mais il est rendu où lui?)
-Doug Janik
-Tenir son iPhone 

 

Posté par Yoann999 à 07:45 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 12 août 2010

Oeil Pour Oeil

PussInBootsTenir la porte à un étranger. Se faire dire merci. Répondre que ça nous fait plaisir.

On dit parfois que tout est dans les détails. J'ignore si c'est vrai. Mais ce sont souvent des détails qui nous agacent chez les gens. Des choses que l'on remarque chez quelqu'un, alors que pourtant, l'autre ne sait peut-être même pas qu'il agit ainsi. Alors comment accorder autant d'importance à ces petites choses que fait (ou ne fait pas) la personne?

Des petits détails agaçant chez autrui, on peut en trouver chez n'importe qui. Mais une chose, une seule, me semble inacceptable, ou plutôt inimaginable. Ne pas regarder dans les yeux.

Un contact visuel, c'est un échange. Partager une idée, jouer de charme, lancer un affront, démontrer sa joie, laisser planer un doute, déployer sa colère... N'importe quoi. Mais sans regard, c'est le vide.

Ce n'est pas un crime, ça n'empêche pas de tenir une discussion, c'est même une signe de politesse chez certaines cultures. Mais pour moi, une personne qui évite votre regard est soit gênée, soit désagréable. Et dans les deux cas, c'est regrettable.

J'aimerais bien poursuivre mon plaidoyer au-delà de cette simple constatation, mais les arguments manquent. Car ce détail échappe à toute justification. J'ignore pourquoi le contact visuel est si important. Il en est ainsi et c'est tout. À tout hasard, il en va peut-être de la base du respect d'autrui. Pas de regard, pas d'égard. Peut-être...

Posté par Yoann999 à 11:14 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 3 août 2010

Les Vrais Potes Et Les Vrais Affaires

My_Kid_Could_Paint_That_Movie_Review_DVD_ReviewAvez-vous de vrais amis? Vous savez, des vrais de vrais, avec qui vous pouvez parler des sujets les plus profonds et intimes qui vous tourmentent. C'est parfois très circonstanciel, mais un jour, parfois, tout s'aligne entre vous et votre ami, puis la discussion plonge dans un débat sérieux et personnel. Ça clique.

Mais les vrais amis, les plus proches, ne devraient même pas avoir à attendre que tout s'aligne pour avoir une vraie discussion. Ces personnes sont rares et précieuses, et malheureusement parfois difficiles à trouver.

J'ai un truc pour les déceler. Il s'agit de savoir si vous sauriez lui avouer une dure vérité sur lui-même en pleine face. Les vrais bons potes savent avertir leur ami que ce qu'ils créent, c'est de la merde. Vous avez un pote sculpteur qui gosse du bois? Il est bon? Non! Alors lorsqu'il vous demande votre avis, qu'est-ce que vous lui dites? Êtes-vous poli ou ami? À vous de décider.

Rien de mieux qu'un compliment venant de quelqu'un capable de vous critiquer.

Note importante: Votre enfant n'est pas un "ami". Mentez-lui!

Posté par Yoann999 à 11:43 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]